« Les Yeux dans les Gueux » – Retour aux affaires

Après une première phase achevée avec un bilan à faire pâlir la Fédération française de la Lose (1 victoire, 13 défaites), les deux équipes du Spartak retrouvent les terrains pour le lancement de cette seconde partie de saison…


Championnat loisir – Groupe F – Journée 1
Lille Sud 3 – Spartak lillois 1
14/01/2019

Le championnat élargi à 12 équipes nous réserve pour commencer un court déplacement à Lille Sud, chez une vieille connaissance qui n’avait pas laissé que de bons souvenirs la fois précédente… Allez, on oublie !

C’est donc l’esprit un peu revanchard que les Spartakistes ragaillardis par des fêtes reposantes et nourrissantes foulent le synthé du stade Driss Berkani. Certains ont même l’occasion d’étrenner pour la première fois leur nouvelle tunique rouge personnalisée.

Votre reporter étant attelé au remplissage de la bonne vieille feuille de match au moment de l’échauffement, il ne pourra pas vous en décrire la teneur, mais on devinera une séance de frappes hors cadre et de gestes improbables. Dix Spartakistes ont répondu à l’appel du foot (et de la bière) : Cyrille gardera les buts, Geo’ prend place en défense centrale, le trio Clém B. – Val – Mo sera latéral, le quatuor Clém. S – Ben – Thomas – JB se relaiera au milieu et Alex animera l’attaque.

Au coup d’envoi, les Rouges pressent bien et s’offrent une première incursion, mais le gardien sudiste bloque parfaitement. Mais c’est Lille Sud qui profite d’un mauvais contrôle pour prendre les devants une première fois grâce à son numéro 10 (1 – 0), puis une deuxième assez rapidement. (2 – 0) Cruel, tant les débats sont équilibrés, mais les errements se paient cash ! Le match est loin d’être fini, se dit-on sur le banc.

Au quart de jeu, JB prend les choses en main sur corner et expédie un centre sur la tête d’Alex, dont le puissant coup de casque file droit au but ! (2 – 1) Mais les Verts répondent du tac au tac et creusent l’écart malgré une première parade de Cyrille… (3 – 1)

Les Rouges ont le mérite de ne rien lâcher et se montrent une nouvelle fois dangereux avec la doublette JB – Alex. Faute d’efficacité devant, les Sudistes profitent des espaces pour prendre le large face à un Cyrille livré à lui-même ! (4 – 1) Avant la mi-temps, JB, numéro 911 sur le dos, se joue de la défense verte pour tromper le gardien à bout portant ! (4 – 2)

À la pause, le constat est simple : il faut jouer plus calmement pour éviter les erreurs techniques, cause principale des buts encaissés… Logique, me direz-vous ? Ah, et être un chouïa plus efficaces devant !

Message entendu ? À première vue, oui, puisqu’Alex intercepte une touche puis fusille le gardien ! (4 – 3) À seconde vue, non, puisqu’une passe approximative devant la défense profite à Lille Sud qui alourdit la marque après un joli cafouillage made in Spartak(5 – 3) On verra Clément S. se frapper le pied contre le poteau avant d’avouer que c’était une mauvaise idée…

Mais voilà qu’Alex surgit une nouvelle fois de la torpeur de ce lundi soir hivernal pour remettre les Spartakistes sur le bon chemin en trompant la défense verte ! (5 – 4) On change d’acteurs avec Ben qui s’offre une première tentative bien repoussée, mais Val a bien suivi et rattrape ses approximations passées en crucifiant la défense ! (5 – 5) Le ballon ayant été dévié de la main par un défenseur vert, les Sudistes tentent l’entourloupe en réclamant l’annulation du but contre un penalty ; d’autres accusent même Ben d’être l’auteur de cette main… L’expérience du match précédent nous permet de rester concentrés et de ne pas céder.

Heureusement, le match reprend sur le terrain, mais c’est Lille Sud qui reprend les commandes du jeu… Toujours aussi dangereux, les Verts repassent devant avec une jolie frappe enroulée de leur vétéran. (6 – 5) Une nouvelle erreur technique (7 – 5) et une jolie tête sur corner (8 – 5) achèvent les espoirs spartakistes.

Vraiment ? Ça doit se terminer comme ça ? À trois minutes du terme, la réponse est définitivement non et les Spartakistes, en mode ultra-offensif, sonnent une nouvelle fois la révolte : Ben (8 – 6) monte au créneau puis Alex (8 – 7) s’offre un quadruplé (sur une magnifique passe de Clément S., nous dit-on à l’oreillette) pour replacer le Spartak à une longueur !

La vague rouge est stoppée par le gong, même si une minute semble avoir été retranchée par un chronométrage approximatif de nos hôtes. Qu’à cela ne tienne, le match fut tout de même bien plus plaisant que le précédent. On retient également un bel état d’esprit spartakiste dans un match qu’on n’a jamais lâché.

On terminera en bravant un interdit autour d’une petite bière, puisque le dictateur coach Axel tente de nous priver de ce breuvage d’après match… À la vôtre ! Et un petit GIF en prime, c’est cadeau !



Championnat loisir – Groupe G – Journée 1
Lomme 4 Miagic – Spartak lillois 2
14/01/2019

Faute de photo du match, voici une photo d’archives prise dans ce stade Charles Gide de Lomme…

Retour aux affaires ce lundi, et pas sans mal. Malgré nos belles valeurs, force est de constater que les fêtes ont laissé des traces dans les organismes spartakistes. Rendez-vous donc à Lomme, sur un bon vieux terrain d’herbe mi-gras mi-gelé. Match marqué par le retour de blessure de ce bon vieux Omar absent depuis plusieurs mois !

L’équipe est gonflée à bloc, d’autant plus que nous affrontons l’équipe contre qui nous avons gagné notre unique match de la saison !

C’est donc parti tambour battant, avec dès les premiers instants une forte pression spartakiste qui débouche sur plusieurs actions chaudes, en vain. Alors comme souvent, les adversaires savent nous faire regretter notre manque d’efficacité en nous punissant comme il se doit par un, deux, trois, et même quatre buts, plus ou moins évitables. Des lobs, des largesses défensives, et du manque de pressing, bref tout le monde est fautif. Malgré une cohésion retrouvée sur la fin, c’est bien sur le score de 4 – 0 que nous rentrons au vestiaire.

Arrive donc l’heure des traditionnelles discussions tactiques de la mi-temps. Nous optons finalement pour un ajustement, en passant à deux défenseurs centraux. Choix qui ne nous réussira pas trop mal, puisqu’en seconde période, les débats se rééquilibrent et rapidement, après un corner et un cafouillage plus ou moins maîtrisé, c’est coach Axel qui voit sa frappe se frayer un chemin entre les jambes adverses pour réduire l’écart ! Come on Spartak ! (4 – 1)

On est chaud, on y croit ! Du coup on s’enflamme et on se reprend un but derrière… (5 – 1) Pas grave, on y retourne de plus belle et rapidement derrière, Tito remporte son duel face au gardien adverse ! (5 – 2)

On est gonflé à bloc, la tactique fonctionne et en face, Lomme est moins frais qu’en première mi-temps. Après un énième corner spartakiste, le ballon est remis en deux temps dans l’axe pour JP qui, sans contrôle, croise une frappe remarquable dans le petit filet ! Allez les gars ! (5 – 3) Comme nous le fera remarquer Nordine dans une analyse mathématique qui n’a rien à envier à Cédric Villani, « plus que trois et on passe devant ! ». Plus déterminés que jamais, les Spartakistes prennent des risques et se font (encore et encore) punir. (6 – 3)

Rien à perdre, on continue de se faire plaisir sur cette deuxième mi-temps, la balle revient sur Tito qui croise sa frappe à ras de terre ! (6 – 4) Il ne reste plus beaucoup de temps, on pousse, on pousse, une grosse action se profile. Nordine, notre stoppeur national, tente sa chance de vingt mètres, superbe arrêt du gardien qui empêche de peu un nettoyage de lunette ; dans la foulée, ce sont Omar et Marc qui voient leurs tentatives être repoussées. Vient alors l’ultime coup de massue. (7 – 4)

La fin du match approche doucement, ce qui laisse en peu de temps pour le dernier bijou de la soirée : bien lancé par un amour de passe d’Omar par-dessus la défense, Javier contrôle et fusille d’une demi-volée pleine de sang froid le gardien adverse.

Tuut tuut tuuuuuut. Coup de sifflet final, fin d’un match sympa et fort en rebondissements, malheureusement plombé par une entame calamiteuse. On ch’est bien marré quand même hein ! Merci à Lomme pour l’accueil !

Seule ombre au tableau, comme exigé par coach Axel, pas la moindre goutte de bière ne fut servie lors de cette 3e mi-temps… Snif.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s