Archives pour la catégorie Le sport n’est pas une marchandise !

2016 – Un budget jeunesse et sport en trompe-l’œil

sport_0Beaucoup se sont réjouis des premiers chiffres sortis dans les médias pour annoncer la spectaculaire envolée du budget jeunesse et sport pour 2016. Après deux ans de stagnation, les crédits votés par les députés début novembre augmentent en effet de 37%. Pourtant, au delà des chiffres, nous ne pensons pas qu’il soit de bon ton de se féliciter pour ce budget.

En effet, derrière ce chiffre mirobolant mis en avant par les médias, se cache une réalité bien plus mitigée.

L’essentiel de cette hausse est portée par le secteur « jeunesse et vie associative », avec un bond de 70%. Cette hausse s’explique par le doublement des moyens alloués au service civique. L’emploi associatif sera donc toujours plus fragilisé, au détriment du statut précaire du volontariat. Au lieu de se concentrer sur de vrais emplois formés et rémunérés dans le secteur associatif et sportif, le ministère favorise le service civique et son indemnisation qui permet à peine la subsistance.

servicecivique
Cela intervient dans un contexte où les collectivités territoriales qui sont une source de soutien importante pour les acteurs sportifs, sont également soumises à l’austérité, avec un effort de 3 milliards et demi à faire sur les 16 milliards d’économies prévues pour l’année 2016 pour l’état, les collectivité, et la sécurité sociale. Les projets pourtant à forte innovation sociale des acteurs de terrain auront encore une fois du mal à trouver la reconnaissance et le soutien financier nécessaire pour répondre aux enjeux de vivre-ensemble et de cohésion grâce au sport. Enfin, le CNDS, centre national pour le développement du sport, censé accompagner et aider le développement du sport en France, voit ses crédits en remplis. Son budget est en effet amputé de 6 millions d’euros. De 2008 à 2014, le nombre de structures financées par le CNDS a été quasiment divisé par deux.

Loin du chiffre mirobolant affiché, le budget sport enregistre une hausse de 4 %, à 230 millions d’euros. Si on prend en compte la baisse du budget CNDS, le budget total des sports n’évolue positivement que de 0,6 % à 497 millions d’euros, soit 0,14 % du budget de l’État. La stagnation continue, et les acteurs de terrain vont donc continuer de devoir bricoler avec des bouts de ficelle malgré les beaux discours sur le besoin décrit par tous les politiques de « recréer du vivre-ensemble dans les quartiers populaires ».

Faire des discours, c’est bien. Nous donner les moyens, c’est mieux !

Une politique sportive élitiste

carton-rougejpg.1302455682Au delà du montant du budget global, l’étude des montants alloués aux différents programme de la politique sportive relève une fois de plus une orientation élitiste, au détriment du sport populaire pour le plus grand nombre. Si le « développement du sport de haut niveau » voit 176 millions d’euros de crédits lui être alloués, la « promotion du sport pour le plus grand nombre » ne bénéficie que de 7 millions d’euros pour 2016, soit deux fois moins que l’année précédente. Ce budget prévoit même une prime de 5 millions d’euros supplémentaires pour les médaillés des JO de Rio, qui valent presque autant que la promotion du sport pour le plus grand nombre. Ces chiffres se passent de commentaires et reflètent une vision élitiste malheureusement trop souvent partagée. Le sport de haut niveau mobilise l’essentiel de l’argent public au détriment des actions sportives éducatives porteuses d’une valeur sociale pourtant très riche.


Crédits 2015 de la politique sportive

budgetsportCrédits 2016 de la politique sportive 2016budgetsport

Source : http://www.performance-publique.budget.gouv.fr

 

Sepp Blatter, arroseur arrosé !

Blatter dollards FIFANous ne résistons pas au plaisir de relayer cette image. Le symbole est fort. Sepp Blatter, qui a tant arrosé les divers acteurs sportifs et politiques durant ses divers mandats, se fait à son tour arroser d’une pluie de dollars par Lee Nelson, un comédien britannique.

Tant que la direction de l’institution servira les intérêts financiers et politiques avant les intérêts sportifs et sociaux, la FIFA sera toujours considéré dans l’inconscient collectif comme une machine à cash opaque, voire comme une mafia. Les récents scandales ne faisant rien pour redorer l’image du football.
Blatter porte sur lui la faillite morale et la corruption installé au sein de la FIFA, institution dont les réserves financières s’élèvent à plus d’1,5 milliards d’euros.
Tonton Blatter, comme l’appel certains dirigeants de fédération, est pourtant habitué à nager et baigner dans le luxe, au sens propre comme au figuré. Selon l’estimation de Guido Togoni, directeur marketing de la FIFA pendant 15 ans, son salaire annuel serait de 15 millions par an.

A des années lumières du sport buisness, du football moderne synonyme de corruption et de scandales financiers, le Spartak Lillois se porte candidat à la présidence de la FIFA !

Déclaration de candidature du Spartak Lillois

Les relais médiatiques de notre candidature

Lette ouverte au président de la Fédération Française de Football.

Retrouvez la vidéo ici

Présidence de la FIFA : la campagne continue !

Dans le cadre de la candidature du Spartak Lillois à la présidence de la FIFA, retrouvez une interview exclusive de l’association dans l’émission Liberté Pour les Auditeurs.
45 minutes de débat sans concessions et sans langue de bois sur nos valeurs, notre structure et notre projet pour la FIFA.

Retrouvez également la lettre ouverte adressée au président de la Fédération Française de Football afin d’obtenir le soutien de Noël Le Graet. (On peut toujours croire au père Noël)

LETTRE OUVERTE DU SPARTAK LILLOIS A NOEL LE GRAET, PRÉSIDENT DE LA FFF

 Monsieur Le Graet,

C’est avec un espoir non dissimulé que nous sollicitons de votre part le soutien de la Fédération Française de Football au Président du Spartak Lillois pour sa candidature à la présidence de la FIFA pour le congrès électif de l’institution, qui se déroulera à l’automne 2015.

Nous ne doutons pas, en effet, que le programme que nous souhaitons porter à la tête de la plus haute instance du football mondial vous séduise. Nous soutenir vous permettrait probablement de sortir du mauvais pas dans lequel vous êtes enfermé depuis votre vote assumé pour Sepp Blatter lors du 65e congrès de la FIFA.

Nous espérons que notre candidature vous permettra de prendre conscience que les passionnés du football, qu’ils soient pratiquants licenciés, supporters, spectateurs ou téléspectateurs, sont les seuls contraints à dépenser de l’argent pour vivre leur passion. C’est sur cette base populaire que nous souhaitons appuyer notre programme. Nous ne prenons donc pas ombrage de votre déclaration envers les représentants du Conseil National des Supporters français de janvier 2015, dans laquelle vous affirmiez que « le débat avec les supporters ne (vous) intéresse pas ».

Nous ne vous promettons pas d’attribuer à la FFF l’organisation de compétitions, mais la fédération ne saurait cautionner une telle promesse de campagne. Là encore, puisse notre candidature vous permettre de réaliser que déclarer « j’aime bien rendre quand quelqu’un m’a donné quelque chose » à propos de l’attribution par la FIFA de l’organisation de la Coupe du Monde féminine 2019 peut jeter un sérieux trouble sur votre capacité à résister au clientélisme du système actuel. Votre soutien constituerait une sorte d’amende honorable vis-à-vis de cette maladresse dans vos déclarations.

Notre projet est de rendre le football et la gouvernance de ses institutions aux pratiquants et passionnés du football.

Depuis trop longtemps, les politiciens professionnels, les investisseurs financiers et leurs lobbies ont éclipsé l’intérêt des pratiquants, encadrants, bénévoles du quotidien. Pour assurer une pratique correcte du football au plus grand nombre, il faut profondément réformer le système actuel.

Les actions de la FIFA doivent servir au développement sportif et social et non à s’assurer le vote des représentants des pays concernés aux différents congrès électifs. En ce sens, le football ne peut pas être utilisé à des fins clientélistes. Comme le disait Nelson Mandela, « le football a le pouvoir de changer le monde et d’unir les gens de manière unique. » Comme indiqué dans ses statuts, la FIFA doit « améliorer le football et le diffuser dans le monde en tenant compte de son impact universel, éducatif, culturel et humanitaire. »

Notre ambition est de permettre l’accès pour toutes et tous à la pratique du football et aux évènements de haut niveau organisés par la FIFA et ses fédérations adhérentes, sans discrimination. C’est pourquoi une de nos priorités sera de redonner un accès populaire aux stades du monde entier. Aujourd’hui, dans beaucoup trop de compétitions, l’accès aux stades est devenu impossible pour les supporters et le public populaire. Ainsi, la gratuité des retransmissions des compétitions organisées par la FIFA sera une mesure permettant l’accès aux compétitions à un maximum de passionnés.

Au moment de conclure cette demande de soutien, nous avons bien conscience que dans beaucoup de pays à la gouvernance transparente vous auriez été contraint à la démission suite aux déclarations citées précédemment. Soutenir le Spartak Lillois serait pour vous l’assurance de sortir la tête haute de cette mauvaise passe. Il est temps de rendre au football populaire tout ce qu’il vous a donné depuis que vous êtes à sa tête, même si on veut bien être indulgent sur les frais de petits fours.

Vive le football populaire.


Interview Radio – Liberté pour les Auditeurs

Retrouvez le début de l’interview à la 7e minute.

blatter_le-graetBlatter et le graet en soutien au Spartak lors du match contre l’AFC Valour

LIRE AUSSI

* La déclaration de candidature du Spartak Lillois à la présidence de la FIFA

* La revue de presse couvrant notre candidature

Les relais médiatiques de notre candidature à la FIFA

Depuis l’annonce de la candidature du Spartak Lillois à la présidence de la FIFA, plusieurs médias ont relayé notre annonce. C’est le cas de la Voix du Nord et Direct Lille qui par l’intermédiaire d’une brève ont informé les Lillois de notre candidature.

spartak fifafifa spartakComme l’indique cette brève, cette candidature restera symbolique. Non pas par manque d’ambition pour le football mondial mais car les conditions de candidature à la présidence de la FIFA sont drastiques et excluantes. Pour aller au bout de la démarche, il aurait alors fallu investir des milliers d’euros en voyages à travers le monde pour convaincre des présidents de fédérations nationales de soutenir notre candidature. En effet, en plus d’avoir « joué un rôle actif dans le football pendant deux des cinq dernières années« , il faut avoir le soutien de cinq fédérations nationales pour se présenter. Comme le dit si bien le brésilen Zico, « La corruption commence ici. Il devrait y avoir de nouvelles règles et cela devrait être le premier changement ». A l’inverse de ces critères, nous pensons qu’avoir le soutien d’éducateurs, de bénévoles, serait d’avantage intéressant pour réorienter la FIFA sur des critères de développement social et humain par le football.

Néanmoins, notre candidature est une bonne opportunité de relayer notre ambition du développement d’un sport solidaire et populaire. Voici quelques articles parues depuis l’annonce de notre candidature.

Tribune dans l’Humanité

Tribune parue dans le quotidien national L’Humanité. (Texte disponible gratuitement ICI ou dans l’édition papier de ce lundi 15 juin ou ci dessous sur notre site.)

humanitéspartak_tribunehumanité (suite de la tribune de Pascal Boniface ici)

Article de Liberté Hebdo

Liberté Hebdo a également communiqué sur notre candidature dans son édition du vendredi 19 Juin.liberté hebdo juin 2015

Article de 20 minutes

François Launay, journaliste sportif à 20 Minutes, revient sur notre candidature suite à un entretien avec le président de l’association dans un article diffusé sur le site du journal.

20minutesspartakArticle de Dailynord

Le DailyNord, l’autre information du Nord-pas-de-Calais appel à voter Spartak Lillois dans un article publié le dimanche 21 juin.

dailynordspartak
Interview en plateau sur G
rand Lille TV

Cette candidature a également permis au Spartak de connaitre sa première télé ce lundi avec une interview sur le plateau de Grand Lille TV. (A retrouver pendant 24 heures sur Grand Lille TV et ci dessous sur notre site)

spartakgrandlilletv

A lire également – Notre déclaration de candidature

A lire également – LETTRE OUVERTE A NOEL LE GRAET

Candidature du Spartak Lillois à la présidence de la FIFA

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

CANDIDATURE DU SPARTAK LILLOIS A LA PRÉSIDENCE DE LA FIFA

« DES VALEURS, PAS DES VALISES »

Spartak for fifa

Le Spartak lillois, qui véhicule depuis 2010 la promotion d’un sport populaire et solidaire, prend acte avec satisfaction de la démission de Sepp Blatter de la présidence de la FIFA.

Nous ne nous réjouissons pas de cette situation. Elle symbolise par-dessus tout les dérives d’un système politico-financier où l’appât du gain et les pratiques clientélistes de quelques magouilleurs a pris le pas sur l’engagement social, bénévole et quotidien de centaines de millions de passionnés du football.

Rendons le football à ses passionnés.

La FIFA a pour vocation d’impulser des politiques visant à l’universalité et la démocratisation de l’accès à la pratique du football. Rappelons qu’il s’agit d’une organisation à but non lucratif. La sous-traitance aux Etats les plus offrants de l’organisation de compétitions-sandwichs, qui lui permettent de réaliser des réserves financières au-delà du milliard de Dollars, doit cesser. De même, les compétitions internationales doivent servir au développement social et économique des pays concernés, et non à l’accaparation de nouveaux marchés pour les géants de la finance.

Remettons les footballeurs et les passionnés de football au centre du jeu, par la promotion des valeurs suivantes :

  • La promotion de la paix : le football doit être un vecteur d’amitié entre les peuples. La FIFA ne saurait tolérer la participation aux compétitions de pays coupables d’exactions à l’égard de leur population ou d’agressions unilatérales. Dans un monde où chaque nouvelle année voit une nouvelle guerre être déclarée, la FIFA doit peser politiquement pour garantir un monde de paix.
  • L’ouverture sur le monde : lutte contre toutes les formes de racisme et d’intolérance ; promotion des échanges culturels par la pratique du football et la découverte des spécificités culturelles liées au football.
    Comme l’Afrique du Sud exclue de la FIFA en 1964 pour sa politique d’apartheid, Israël doit être exclue de l’instance pour non-respect des lois internationales et pour avoir érigé le racisme et l’apartheid en politique d’état. Un pays qui emprisonne et torture des sportifs ne peut avoir la bénédiction de la FIFA.
  • La solidarité : mise en place d’un système redistributif afin de permettre aux fédérations en difficulté de promouvoir la pratique du football et les soutenir dans l’organisation de compétitions phares sur leur territoire sans attributions clientélistes.
  • L’intégrité : radiation à vie des instances exécutives pour les membres condamnés par la justice de leur pays ou internationale. Comme le dit Montaigne, « si haut qu’on soit placé, on n’est jamais assis que sur son cul »
  • L’accès au plus grand nombre : garantie de la diffusion des compétitions FIFA sur des canaux médiatiques non-payants. De plus, la pratique du football doit devenir un droit pour tous et non un produit de luxe destiné à ceux qui ont les moyens de payer une licence.

Permettons l’investissement démocratique de l’ensemble du peuple du football en imposant la transparence aux instances de gouvernance, internationales comme nationales. Ouvrons les circuits de décision à l’ensemble des licenciés auprès des fédérations adhérentes de la FIFA.

Un programme d’action plus complet sera communiqué ultérieurement.

Finissons-en avec le football-business qui exclut chaque jour plus de passionnés, vive le football populaire.

Nous appelons toutes celles et ceux qui se reconnaissent dans cette candidature collective à nous soutenir, et relayer au maximum notre initiative.

N’hésitez pas à nous contacter, soumettre vos idées et initiatives à l’adresse suivante : spartaklillois@gmail.com ou sur notre site internet : spartaklillois.org

A lire également – LES RELAIS MÉDIATIQUES DE NOTRE CANDIDATURE

A lire également – LETTRE OUVERTE A NOEL LE GRAET


PRESS RELEASE

SPARTAK LILLOIS – CANDIDACY FOR THE PRESIDENCY OF FIFA

“FOOTBALL IS MADE OF VALUES, NOT ADDED VALUES”
Spartak for fifa

Spartak lillois, which has promoted a popular and solidarity-based form of sports practice since 2010, notes with satisfaction the resignation of Sepp Blatter as President of FIFA.

We are not pleased with this situation. It symbolizes above all the excesses of a political-financial system within which greed and cronyism, embodied by a handful of schemers, has overridden the social, voluntary and daily involvement of hundreds of millions of football fans.

We must give back football to its fans.

FIFA’ aim is to promote policies to universalize and democratize access to football. One should remember that FIFA is a non-profit organization. We must stop outsourcing the organization of “sandwich” competitions to the highest bidder states in order to achieve financial reserves amounting to billions of dollars. Similarly, international competitions should help promote social and economic development of the countries involved, instead of being exploited by financial giants willing to seize new markets.

We must put back football players and fans at the centre of the game through promoting the following:

  • Peace : football should be a vehicle for friendship among peoples. FIFA must not tolerate countries that are responsible for abuses against their peoples or unilateral aggressions in its competitions. In a world where every new year brings a new war, FIFA must have political weight to help guarantee a world of peace.
  • Openness to the world : combatting all forms of racism and intolerance; promoting cultural exchange through football and the discovery of cultural specifics related to football. Like South Africa, which was excluded from FIFA in 1964 because of its apartheid policy, Israel must be excluded from the institution for failing to respect international law and for establishing racism and apartheid as a state policy. A country that imprisons and tortures athletes cannot have FIFA’s blessing.
  • Solidarity : implementing a redistributive system enabling federations in difficulty to promote football and supporting them in the organization of flagship competitions in their territory without crony practices.
  • Integrity : enforcing a lifetime ban from executive bodies for members condemned by domestic or international justice.
  • Greater public access : ensuring the broadcasting of FIFA competitions on free media channels. In addition, football must become a right for all, not a luxury for those who can afford a membership card.

Democratic investment should be granted to the whole people of football by imposing transparency within international as well as national governance bodies. Decision-making processes should be opened to all adherents to FIFA member federations.

A more comprehensive action program will be announced later.

It is high time to put an end to business football, which excludes more and more fans every day. Long live popular football.

We call on all those who recognize themselves in this collective application to support us and to spread this press release as much as possible.

Please do not hesitate to contact us and to submit your ideas and initiatives at spartaklillois@gmail.com or on our website: spartaklillois.org

Les olympiades populaires de Fives

festisantéLe samedi 28 Mars 2015, c’était les premières olympiades populaires de Fives organisé par le Spartak Lillois. Malgré un temps capricieux, plusieurs dizaines de personnes se sont pris au jeu du Molkky au cours de nombreuses parties réunissant des habitants de 7 à 77 ans. La salle Bobet a été le théâtre de parties de flag football et d’ultimate pour les plus jeunes.

Suite à notre rencontre avec des salariés de l’ITEP de croix, lauréat régional Fais Nous Rêver pour leur projet au coeur du foot il y a quelques années, des enfants de la structure sont venus participer aux olympiades avec les enfants du quartier, et des centres sociaux de Fives ou Saint-Maurice.

Ces olympiades sont l’occasion de populariser une vision du sport non compétitive, basée sur les échanges, les rencontres et la convivialité dans une perspective d’épanouissement et d’émancipation.

olympiades

Dans la Voix du Nord

Espérons encore plus de monde pour l’année prochaine, du soleil et toujours plus de possibilité de faire du sport dans un esprit convivial et émancipateur !

Les premières olympiades spartakistes

festisanté

*** Les Olympiades auront finalement lieu dans le square des mères, et dans la salle Bobet en cas de pluie. ***

Le festi-santé est une initiative annuelle portée par le pôle ressource santé de Fives afin de promouvoir des démarches autour du bien-être, de la santé, de l’estime de soi, de l’activité physique.

Dans ce cadre, le Spartak Lillois met en place cette année une après-midi dédiée à la promotion d’activités sportives inhabituelles. L’occasion de faire du sport gratuitement, dans un cadre convivial, afin de créer du lien et un espace de rencontre dans le quartier.

Rendez-vous
samedi 28 Mars, entre 14 et 18heures.
Au square des mères pour des activités molky et ultimate.
Au square Lardemer pour des activités flag football et basket.

Ces 4 sports seront proposés dans une optique de pratique loisirs, non compétitive et conviviale. Ils sont ouverts aux personnes de tout âge, tout niveau, tous horizons.

Le lundi 30, toujours dans le cadre de ces olympiades, la séance de football du Spartak (terrain du mont de terre, de 19 à 21h) sera ouverte à tous les volontaires afin de rencontrer de nouveaux participants.

Cette initiative est pour nous un moyen de montrer les bienfaits du sports dans le cadre de la vie de quartier. Ces olympiades seront sans autre prétentions que celles de prendre du bon temps et du plaisir, dans un cadre épanouissant, loin des dérives méritocratiques et marchande de l’olympisme actuel.

Le Mölkky est un jeu de quille finlandais accessible à tous, demandant tactique, et précision.
Le Flag football est un dérivé du football américain, sans contacts.
L’ultimate est un jeu d’équipe sans contacts demandant cohésion et tactique.

« Depuis le début du XXe siècle, les stars sportives ont subi les effets d’une peopolisation généralisée. L’image sportive est instrumentalisée à des fins mercantiles par une utilisation des techniques du marketing et de la communication les plus fines.
Les valeurs sportives idéalisées (altruisme, respect, dépassement, effort, progrès, etc..) sont bousculées dans cette tourmente libérale et ne sont que prétexte à la vente d’un produit sportif générateur de profit.
Le cas de la solidarité olympique du Comité Internationale Olympique est ici révélateur. Cette opération propose des actions sportives au pays du sud, non pas dans une perspective de développement, mais pour conquérir de nouvelles parts de marché. L’image olympique inonde alors les coins les plus pauvres et reculés à partir d’une illusion de réussite par le sport. »

Extrait du livre Le sport ne sert pas qu’à faire des champions de Jean Philippe Acensi et Gilles Veille-Marchiset.

Compte rendu de l’initiative ici