Handball – Belle victoire du Spartak à Mons !

Mons-en-Barœul – Spartak Lillois
Lundi 17 janvier 2022

Chers lecteurs, chères lectrices,

Bon retour sur Kung-Fu Fighting pour le deuxième épisode de la saison ! Deux de suite… on pourrait presque en faire une série régulière, non ?

Lundi 17, le Spartak dispute son sixième match de la saison. Une rencontre amicale contre l’équipe loisir de Mons-en-Barœul, qui en est pour sa part à sa première sortie ! Comme cette sympathique équipe n’a pas intégré le championnat loisir cette année, il s’agit pour beaucoup d’entre eux du premier vrai match depuis bien longtemps. Cela ne les a pas empêchés de nous recevoir avec fair-play et amabilité pour un match de bonne facture.

Photo de classe bien sage d’après-match

Les deux équipes sont présentes en force, avec 12 joueurs côté Spartak ; pile le bon nombre. Au coup d’envoi, nous pouvons compter sur Élise qui réalise son baptême du feu, mais aussi Justine, Stefan, Benoît, Romain, Florent, JS, Fabien, Thomas, notre gardien titulaire Valentin de retour d’une escapade footballistique victorieuse, et enfin Mathieu et Matthieu. La semaine dernière, nous appelions Mathieu « Mat2 » ; ce soir, il sera « Mathieu le valeureux », et vous allez découvrir pourquoi.

Pour ce match amical arbitré par deux vétérans endurcis, dont un plâtré pour blessure de guerre (en blanc et rose au premier rang sur la photo ci-dessus), Mons nous propose un format inhabituel : trois tiers-temps de 20 minutes entrecoupés de pauses de 10 minutes. Nous accueillons avec plaisir cette occasion de nous reposer un peu plus !

L’engagement est Spartakiste. Après les salutations d’usage, Mathieu le valeureux et JS proposent un beau croisé d’entrée de jeu, suite auquel Fabien peut déclencher un tir des neuf mètres. Son tir est arrêté ; le gardien de Mons annonce la couleur. Sur la phase de jeu suivante, l’ailier droit monsois transperce tout : la défense, la garde de Valentin, et même le ballon ! Il va sans dire que si le ballon avait tenu le choc, il n’y aurait pas eu but. Le regretté ballon jaune et rouge du Spartak nous quitte donc ; pour notre équipe, c’est la première perte de la soirée et hélas pas la dernière.

Après cette ouverture du score, le Spartak répond parfaitement avec un beau mouvement ; Mathieu le valeureux, JS et Fabien croisent et trouvent Matthieu en pivot qui égalise. Mons maintient la pression avec un beau tir à la hanche de l’arrière gauche : 2-1. En réponse, le Spartak continue de bien combiner en croisés pour offrir à JS un beau tir en appui, mais il est dévié en corner sans résultat. Mons concède sa première attaque nulle et le Spartak égalise suite à une magnifique espagnole à gauche ; le demi JS vient chercher Flo à l’aile gauche, Flo croise avec Fabien et le magicien égalise à 2-2.

Vous l’aurez compris, la rencontre démarre sur les chapeaux de roue. Matthieu intercepte une passe monsoise après un croisé ; la contre-attaque de JS bute contre le pied du gardien ; le demi de Mons secoue notre poteau… Qui prendra l’avantage ? Suite à un nouvel arrêt de Mons, le Spartak récupère un coup franc sur une passe en retrait au gardien, la balle circule et le bras de l’arbitre se lève… JS déclenche et nous donne l’avantage ! S’ensuivent de nombreuses pertes de balle ; Mons revient à 3-3 puis à 4-3 pendant que le Spartak bute sur le gardien, les filets, la défense ou ses propres cafouillages.

Quelques contre-attaques, un but en feuille morte de Stefan et une prise sur la gorge de Matthieu plus tard, Mons mène de deux buts ; nous sommes à la 17e minute, le premier tiers-temps approche… Mais voilà que les Mat se rebellent ! Matthieu sur penalty puis Mathieu le valeureux en 1 contre 1 nous font recoller, 7-6 pour Mons à la 18. Les deux équipes défendent à présent en 5-1 ; côté Spartak, c’est une réaction aux coups d’éclat du numéro 3 adverse, un arrière de l’équipe seniors qui nous pose bien des soucis aux 9 mètres. Le Spartak assiège le but monsois qui est bien gardé ! Après plusieurs beaux arrêts consécutifs, Fabien finit par marquer, bientôt suivi par Mathieu. 8-7 pour le Spartak à la première pause, un score dont on peut être fiers. Pendant que le kop spartakiste peuplé de dizaines – au moins ! – de supporters en liesse donne de la voix, l’équipe planifie la suite et révise les bases ; tir de l’aigle ou feuille morte, le débat fait rage.

Ah, les conciliabules intenses de matchs…

La partie reprend sur un engagement monsois, qui recolle immédiatement au score ; Fabien riposte grâce à un beau passage du bras, 9-8 pour le Spartak. Le score restera inchangé plusieurs minutes, et ce malgré une belle interception de JS sur une passe arrière-pivot qui ne donnera rien. La défense spartakiste montre les muscles, c’est au tour d’Élise d’intercepter et de lancer Fabien pour Thomas à l’aile gauche… encore un arrêt ! Dans les faits et dans le mental, le gardien monsois a clairement pris l’ascendant.

Les opportunités de creuser l’écart ne manquent pas ; Mons prend deux minutes sur une faute sur Fabien. Il se fait justice lui-même sur le penalty, à nouveau arrêté. Son superbe jeté sur le rebond est sanctionné d’une zone. Les deux minutes passent et le score n’a pas bougé, à la frustration des cadres de l’équipe qui regrettent cet avantage non converti. Deux arrêts de Mons plus tard, sur Stefan puis sur JS, toujours rien. Une détente de Fabien à l’aile gauche pour passer à Thomas à l’aile droite vient enfin débloquer la situation : 10-8 pour le Spartak à la 5e minute, puis 11-8, Fabien toujours.

La défense du Spartak tient bon, avec un stop de « Fabulous Fab » et un bel arrêt du pied de Valentin, qui n’a jusque-là pas pu faire grand-chose contre les missiles de Mons… Côté attaque, une belle passe au pivot finit en zone et les décalages à l’aile droite n’offrent pas de solution. Mons en profite pour recoller à -1. Les belles combinaisons entre les Mat offrent un penalty au Spartak, que le gardien arrête encore du pied ! Sur une attaque de Mons, grosse frayeur : un passage en force tourne mal et Mathieu le valeureux, dont le surnom devrait devenir clair, reste à terre. Il sort se reposer mais n’abandonne pas !

Mons mène 13-11 à la 16e minute du deuxième tiers-temps. C’en est trop pour Fabien qui marque deux fois coup sur coup pour égaliser. Juste derrière, Matthieu mène de main de maitre une contre-attaque jusqu’à Benoît qui marque d’un sublime revers du poignet et provoque 2 minutes d’expulsion en plus. Le Spartak reprend un maigre avantage juste avant la pause, splendide ! Mais Mons, toute juste revenu au complet, prend un temps mort 24 secondes avant la pause et parvient à recoller au score. 14-14, égalité parfaite.

Vu le nombre d’arrêts, la tension et l’implication sur chaque penalty sont maximales

Les vingt dernières minutes de jeu commencent, c’est le moment de sortir tous ses atouts. Le Spartak engage et… perd immédiatement la balle. Mons part en contre-attaque mais bute sur Valentin qui sort l’arrêt qu’il faut ! Sur la séquence suivante, Matthieu défend bien, Fabien récupère et JS inscrit le 15e but du Spartak en contre-attaque. Mons riposte avec deux buts coup sur coup ; Élise ne se laisse pas faire et lance JS qui provoque un penalty pour défense en zone… et celui-là finit au fond, 16-16 ! Mathieu le valeureux, de retour, combine en contre-attaque avec Thomas pour passer devant à 17-16 ! La tension est à son comble. La défense spartakiste hausse le niveau, récupère… mais perd la balle. Le ton se fait houleux, l’arbitre rappelle les joueurs du Spartak à l’ordre… et finit par infliger 2 minutes.

C’est le moment que choisit Mathieu le valeureux pour sortir un one-man show. Il marque le but du 18-16, s’arrache en vain sur l’action suivante, inscrit in extremis le but du 19-17, intercepte pour partir en contre-attaque… avant de s’écrouler, tordu de douleur. Sur un virage en pleine course, son genou a tourné. On appelle une ambulance, le premier diagnostic est posé : ce serait ligamentaire. Ses vacances au ski sont en grand péril. Quelle triste récompense pour lui qui faisait un énorme match malgré un gros tampon encaissé… Nous le transporterons jusque sur les gradins et un autre prend sa place.

Dès la reprise, Val gratifie l’assistance encore sous le choc d’un arrêt pleine tête sur un joli parpaing décoché par sa nemesis monsoise, le fameux numéro 3. On ramasse les quelques neurones égarés et après discussion avec l’arbitre rose, la partie reprend avec un gardien bien réveillé.

Il reste 11 minutes de jeu et le Spartak mène 19-18. Tout se joue maintenant. Le Spartak fait fi de la défense monsoise en pointe et JS lance Benoît pour le but du 20-18 ! En défense, Mons n’arrive pas à faire de même. Fabien et JS combinent pour décaler Romain à l’aile droite qui passe entre les bras du gardien : 21-18 ! Le Spartak a pris l’ascendant au moment crucial. Sur un cafouillage monsois, la contre-attaque provoque un penalty pour défense en zone, que Fabien ne manque pas de convertir ! 22-18 à quelques minutes de la fin ! Élise sert Benoît pour le 23-18, l’arbitre inflige aux jaunes une nouvelle expulsion de 2 minutes. Mons n’y est plus. À 12 mètres, Matthieu trouve le chemin des filets sur un tir en appui invraisemblable pour inscrire le 24e but ! Il ne reste plus le temps de remonter. Mons inscrira deux derniers buts, dont le 20e sur contre-attaque, avant que la défense du Spartak ne mette le hola. Quelle victoire !

Score final !

Bilan des courses, le Spartak repart avec un match référence, un +4… mais un Mathieu en moins. L’ambulance arrive et l’emmène au CHU pour une radio voire une IRM ; on s’organise pour lui ramener sa voiture. Mais d’abord, le verre ! Il est en effet l’heure du 4e tiers-temps, le plus important de tous. Mons nous ouvre son bar bien fourni et, il faut bien le dire, nous bat à plate couture sur l’épreuve du verre d’après-match. JS et Élise conduisent la voiture de Mathieu au CHU et les Spartakistes s’égaillent peu à peu, laissant derrière presque la moitié de la belle équipe de Mons. Elle n’aura pas démérité, surtout pour son premier match de la saison ; il aura été serré et de bon niveau tout du long. La différence s’est faite à la fin, probablement sur la forme physique. C’était un plaisir de les rencontrer, et à charge de revanche pour un autre match amical plus tard dans la saison !

En revanche, le Spartak enchaînera avec un autre match, ce mardi 25 contre l’équipe 1 du HBC Lille… et lui et cette fois-ci, la victoire n’est pas au bout, comme prévu. La défaite 36-18 est amère, au point que JS décide de tout plaquer et de partir dans l’Avesnois pour se ressourcer. Mais le niveau de jeu affiché est tout à fait honorable face à une équipe bien supérieure et les progrès du Spartak sont évidents ; Lille n’a qu’à bien se tenir pour les matchs retours. Parmi les dix joueurs en tout et pour tout, il n’y aura pas de scribe… La suite au prochain épisode de Kung Fu Fighting, saison 2021-2022 !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s