Championnat loisir – Difficile apprentissage

Dans cet épisode des Yeux dans les Gueux, les deux équipes du Spartak espèrent enrayer la spirale négative avant de retrouver la coupe… Focus sur le match de l’équipe 1 sur le terrain de l’AS Vieux-Lille !


Championnat loisir – Groupe 6 – Journée 3
AS Vieux-Lille – Spartak lillois 1
08/10/2018

Rituel de début de semaine depuis bientôt un mois, une joyeuse bande de Spartakistes finit la journée sur les terrains.

Cette fois, le Spartak « 1 » se déplace dans le Vieux Lille, clash socio-territorial lillois en perspective mais ici on est des footeux, pas des sociologues de comptoir. L’analyse portera donc sur le match d’hier plutôt que sur une perspective diachronique et un regard comparatif du développement de la pratique sportive footballistique différenciée en milieu populaire et dans les strates territorialo-culturo-sociales aisées.

Pas d’innovation tactique cette fois-ci, on reprend le bon vieux 3-2-1 à dominante défensive, et pour souligner l’aspect vieillot de ce schéma, on a cru bon de ressortir le jeu de maillots blancs vintage de la grande époque spartakiste.

Différence de style entre les deux équipes dès l’échauffement. Alors que l’AS Vieux-Lille entame des tours de terrain avec variations de courses, les Spartakistes optent pour une séance de centres mal déposés sur la tête d’un paquet de joueurs qui ont du mal à réceptionner la gonfle. Nous avons bien essayé de lancer un toro en guise d’échauffement technique, mais ça n’a duré que 2 min.

Échauffement à l’eau et fusion de joueurs…

Le match se lance dans une ambiance et un cadre somme toute assez neutres. L’AS Vieux Lille est venue avec un banc de supporters et n’a pas daigné répondre à notre « Pour l’AS Vieux Lille hip hip hip »… Tant pis.

Alors que l’entame de match n’était pas notre fort depuis le début de saison, cette fois le Spartak veille à ne pas se laisser cueillir à froid. Si le contrôle du ballon est majoritairement au bénéfice de nos adversaires, nous sommes bien organisés avec un gros pressing à l’avant, un milieu bien en place et une défense vigilante. Les Vieux-Lillois ne font que de rares incursions et de notre côté nous lançons quelques flèches en guise de contre-attaques. À deux ou trois reprises, Alexis prend la défense adverse de vitesse, sur une première percée il centre pour Thomas qui est un peu court, sur une seconde il obtient un corner où le gardien adverse décide de charger poings en avant, avec un peu de casse dans nos rangs. Les couloirs sont bien utilisés par le néophyte Mohamed et Clément B. Dans l’axe, Geoffrey et Cenk cadenassent impeccablement.

Sur un coup du sort, à la 25e minute, et un contrôle complètement loupé qui se transforme en passe en profondeur, nos adversaires trouvent la faille. Rien à se reprocher côté spartakiste tant le but semble être un gag. (1 – 0) Nous repartons directement à l’attaque et enchaînons les bonnes phases, le ballon est désormais contrôlé par le Spartak, mais nous peinons à nous créer des occasions franches. 1 – 0 à la mi-temps.

Nous entamons la seconde période sur la même dynamique que la fin du premier acte. C’est organisé, ça distribue le ballon, et ça s’en remet à des exploits personnels devant. Sur un bon ballon récupéré par Clément S. qui lance Alexis en profondeur, les défenseurs adverses se font dépasser, une grosse faute est commise sur notre attaquant, qui tient bon et qui marque en force ! 1 – 1 à la 35e minute de jeu.

Les minutes qui suivent laissent place à une bataille acharnée au milieu de terrain, sur les quelques fois où les adversaires se retrouvent face au but, nous pouvons compter sur un Valentin des grands soirs pour réaliser les arrêts qui repoussent une aggravation du score.

La défense tient bon jusqu’à la 45e minute. Alors que les spartakistes accusent le coup physiquement, les adversaires se montrent de plus en plus pressants. Sur une multiplication d’offensives ils finissent par trouver une nouvelle fois le chemin des filets sur une frappe sublime qui vient décrocher la toile d’araignée dans la lucarne gauche du Spartak. 2 – 1 pour nos hôtes.

Devant, impossible de se créer des bonnes situations, nous cherchons trop souvent la profondeur et nous la trouvons rarement. Nos lancements de jeu sont souvent bien coupés.

Nouvelle situation offensive pour l’AS Vieux-Lille et juste après un sauvetage spartakiste sur la ligne le ballon retombe dans les pieds d’un attaquant adverse qui tire, ballon dévié, Valentin pris à contre-pied ne peut que regarder le ballon rouler lentement vers le but. (3 – 1)

Nous subissons de plus en plus et n’arrivons plus à sortir de nos 20 mètres, après quelques relances foireuses, l’adversaire en profite en contrant dans l’axe et frappe en force, Val ne peut rien faire, 4 – 1.

Dans les derniers instants du match, alors que nous nous ruons collectivement à l’attaque, les Vieux-Lillois procèdent en contre et, sur une énième occasion en surnombre, achèvent le score du soir avec un 5e pion.

5 – 1 score final, défaite cruelle mais somme toute logique alors que le Spartak a tenu bon jusqu’au dernier quart d’heure. Des adversaires plus forts et plus engagés dans les contacts, un ton au-dessus physiquement.


Championnat loisir – Groupe 8 – Journée 3
MEL 2 – Spartak lillois 2
08/10/2018

Les reporters présents sur les terrains annexes du Stadium Nord de Villeneuve-d’Ascq nous rapportent une « défaite encourageante » du Spartak 2 contre la MEL (8 – 5), avec coach Axel comme gardien d’un soir. Pas de photos floues ou de résumé à vous transmettre, malheureusement (bouh !).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s