Championnat loisir – Débuts difficiles mais prometteurs

Dans cet épisode des Yeux dans les Gueux, les deux équipes du Spartak jouent leur premier match de championnat de foot loisir. Baptême du feu pour les uns, retrouvailles pour d’autres…


Championnat loisir – Groupe 8 – Journée 1
Wattignies 3 (Unidos) – Spartak lillois 2
24/09/2018

 

La première journée dans ce groupe 8 réserve au Spartak un alléchant duel face aux copains d’Unidos dans leur nouveau fief, le stade Mathieu Debuchy de Wattignies !

Côté effectif, nous retrouvons Alexis, Geoffrey, Nordine et Val côté anciens, les revenants Clément B. et Vincent (qui se fait connaître sous le pseudonyme « Roux », allez savoir pourquoi) mais aussi trois nouveaux, en l’occurrence Marc, Karl et Cyril – qui laissera cette fois-ci les buts à Valentin pour aller gambader sur le terrain.

Échauffement ou bluff ?

Les premières minutes sont plutôt équilibrées, chacun s’observe. Il faut une frappe de mule de Cyrille renvoyée pour décanter la situation… dans le mauvais sens, puisque la contre-attaque menée rapidement par Unidos est fatale au Spartak. (1 – 0)

En manque d’automatismes, ce Spartak new look peine à traverser la rue… euh le terrain pour revenir inquiéter la défense d’Unidos. Quelques frappes rouges sans grand danger succèdent à des contre-attaques bleues infructueuses. Le no 20 d’Unidos – que nous appellerons Ronaldinho –, décidément virevoltant, malmène la défense Spartakiste et se signale une nouvelle fois en devançant une sortie de Val pour décaler un adversaire ! (2 – 0)

Le Spartak commence doucement à se remettre du choc, profitant notamment de la vivacité de Roux et Alexis en attaque. Karl et Marc (à ne pas confondre avec Karl Marx) commencent petit à petit à (re)trouver leurs marques, tout comme Cyrille et Clément. Geoffrey endosse comme à son habitude le costume de guerrier et Val repousse comme il peut les vagues bleues. À noter également que Nordine a réussi une talonnade.

En feu pour son retour sous les couleurs spartakistes, Rouxnaldinho – rien que ça ! –, casquette vissée sur la tête, enchaîne un passement de jambes dévastateur et une frappe de loin qui vient titiller la lucarne… Mais rien n’y fait, un nouveau contre-éclair vient alourdir la marque à l’approche de la pause ! (3 – 0)

Bilan : beaucoup de bonne volonté mais le manque de repères ne pardonne pas dans le monde impitoyable du foot loisir ! Objectif : tenter de redresser la barre et repartir la tête haute.

Comment ? En mettant Cyrille en défense centrale. Une tactique qui fonctionne pendant une trentaine de secondes, puisqu’une semelle baladeuse d’un attaquant d’Unidos contraint Cyrille à quitter les siens, probablement pour plusieurs semaines… Dans la foulée de ce nouveau coup dur, Nordine « récup ze ball » à l’entrée de la surface et décoche un tir semble-t-il dévié qui trompe le gardien ! (3 – 1)

Euphorique, le Spartak prend d’assaut les cages bleues par l’intermédiaire d’Alexis, qui tente coup sur coup deux calouches acrobatiques, dont l’une vient se fracasser sur la barre ! Unidos profite ensuite d’un nouveau contre et d’un tir que Val ne peut que dévier pour rétablir son avantage acquis en première période. (4 – 1)

Le Spartak n’a pas dit son dernier mot, loin de là, obtenant même un penalty sur une main d’un défenseur d’Unidos. Nordine se charge de la sentence en nettoyant la toile d’araignée qui se trouvait dans la lucarne. (4 – 2) Un nouvel espoir rapidement balayé par les vagues bleues, avec Ronaldinho en leader, qui surpassent encore la défense spartakiste et laissent Val impuissant. (5 – 2)

La partie s’est donc totalement rééquilibrée et l’arrière-garde d’Unidos commence à souffrir des salves envoyées par les canonniers spartakistes. À la sortie d’un cafouillage, Rouxnaldinho envoie un missile depuis l’entrée de la surface et relance la machine ! (5 – 3) Réaction immédiate des Bleus, qui combinent bien et s’offrent une nouvelle fois trois unités d’avance. (6 – 3)

L’enjeu étant moindre en fin de partie, Simon, le coach d’Unidos, laisse au Spartak un dernier corner et à Val l’occasion de monter pour tenter l’impossible. L’action se poursuit mais Clément décide de ne pas faillir à la réputation fair-play du Spartak en sortant le ballon : fin du match, donc ! À noter que ce fait de jeu pourrait lancer parfaitement le Spartak dans la reconquête du trophée du fair-play.

On retient donc une belle réaction du Spartak et une intégration réussie des nouveaux, malgré la blessure de Cyrille. En tout cas, l’esprit spartakiste qui nous est cher est toujours au rendez-vous ! La suite, c’est ce lundi à 20 h 30 au stade Baratte avec un alléchant duel contre Dondaines…

 


Championnat loisir – Groupe 6 – Journée 1
Amicale sportive Lille 2 – Spartak lillois 1
24/09/2018

Premier match de championnat pour l’équipe 1 ou 2 du Spartak, on ne sait pas vraiment, mais ça importe peu.

Avec quelques soucis dans les convocations, une cascade de blessés et un coach Axel qui a dû faire appel à un banc assez large et des renforts de la veille pour composer son équipe, le Spartak s’est déplacé sur le terrain de l’Amicale sportive avec de bonnes intentions mais des automatismes à créer.

Cela se confirme dès les premières minutes d’un match où l’équipe noire débute avec une certaine fébrilité. Dans une défense qui s’appuie au centre sur notre Muraille de Constantinople en la personne de Cenk, notre Grand Roux à droite et Omar, une recrue plus que prometteuse à gauche, on imaginait que les adversaires viendraient s’empaler sans solution. C’était sans compter les erreurs provenant de nos rangs… Assez tôt dans le match sur une action anodine venant d’un renvoi aux six mètres de notre Val national, notre flanc droit subit une pression adverse qui pousse à la faute, une passe en retrait mal appuyée et c’est un premier but évitable qui vient ouvrir le score en faveur de nos adversaires… (1 – 0)

Pas spécialement déroutés, les rouges et noirs du Spartak reviennent bien dans le match, avec des incursions répétées à gauche et un schéma de redoublements de passes entre Omar et JB qui fait flancher les défenseurs de l’Amicale à plusieurs reprises sans concrétisation pendant le premier quart d’heure. En sentinelle, Clément ratisse de nombreux ballons et alimente bien le duo d’attaque. Sur une énième combinaison à gauche, une frappe lourde vient secouer le gardien qui repousse dans les pieds de Thomas qui égalise pour le Spartak ! (1 – 1)

La suite de cette première mi-temps est un long fleuve tranquille qui voit se multiplier les occasions en notre faveur et une défense bien stable de notre côté. A la 20e minute, une nouvelle fois notre côté gauche prend le dessus, Omar transperce la défense et vient frapper avec une précision chirurgicale dans le petit filet opposé (1 – 2). Quelques minutes plus tard, c’est une action partie du centre sur un beau travail de récupération de Nordine qui a pu transmettre à Roux que le danger est une nouvelle fois porté vers le but de l’Amicale, une belle action conclue par JB, plein de sang-froid et d’intelligence après deux crochets, qui pousse le ballon au fond ! (1 – 3)

Ainsi se conclut une première mi-temps gérée plutôt sereinement.

De retour de pause, alors que les Spartakistes ont du mal à se remettre dans le match, les adversaires combinent bien sur un corner joué en deux temps, un ballon mal repoussé par la défense profite à l’Amicale qui retrouve de l’allant quelques minutes à peine après le retour sur le terrain. (2 – 3)

Le Spartak tente de reprendre le contrôle de la partie, une pluie d’occasions se déverse sur le but adverse, toujours par un côté gauche très animé. Le manque d’efficacité des attaquants noirs empêche l’aggravation du score.

Et c’est une nouvelle fois sur une action en apparence sans danger que les adversaires se remettent au niveau du Spartak… Nordine, qui avait fait une belle rentrée en première période mais qui tient décidément à être la star des Yeux dans les Gueux, tarde à trouver des solutions et se fait subtiliser le ballon dans l’axe : il n’en fallait pas plus pour permettre aux adversaires de revenir à la marque sur deux-contre-un face au gardien. (3 – 3)

Cette égalisation est un coup dur, avec un Roux plein d’énergie devant et une volonté d’aller vite vers le but rouge de la part de toute l’équipe, on en oublie un peu notre équilibre. C’est sur un corner en notre faveur, joué sans couverture et une perte de balle à 5 mètres du but adverse qu’un long ballon est lancé vers un attaquant rouge. Val sort bien, mais l’adversaire joue bien le coup, un lob en première intention finit au fond du but et contre toute attente, l’Amicale nous passe devant.

Il reste 5 minutes à jouer, et c’est un siège qui s’installe dans la surface de l’Amicale. On ne compte plus les tentatives plus ou moins pertinentes et bien réalisées, mais rien n’y fait, trop de précipitation et pas assez de précision pour revenir au score.

Le match s’achève sur un score frustrant au vu de la physionomie de la rencontre. On notera notre habituelle tendance à nous découvrir en défense et à manquer de concentration, les clés du match étaient entre nos mains mais rien n’y a fait. Quelques ajustements devront être faits pour la suite, mais il y a de belles choses, l’animation collective est satisfaisante pour un premier match, reste à assurer la maîtrise défensive et la concrétisation de nos temps forts !

On remerciera Roux, Nordine et Valou d’être venus nous renforcer, et on pense bien à eux après ces 10 buts encaissés en 2 jours ! Cyrille, on te souhaite un bon rétablissement et on espère te revoir parmi nous très rapidement !

Quant à la suite, pour les supporters les plus courageux, rendez-vous ce lundi soir à Bousbecque (20 h 30) pour une jolie rencontre face à une vieille connaissance, les Amis du foot !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s