Le Spartak reprend du service

phase2_1415Après une trêve hivernale très mouvementée, ponctuée d’une visite à l’Assemblée nationale, le temps était venu ce lundi de reprendre le chemin des terrains pour la phase 2 du championnat de foot loisirs.

Une reprise qui allait pousser le Spartak à aller visiter des contrées plus ou moins éloignées. Tandis que le Spartak One, sauvé de justesse dans la poule D au terme de la première phase, allait se frotter à Seclin Miagic, le Spartak Two, qui a quant à lui manqué la montée d’un cheveu, reprend en poule F contre La Monsoise ! C’est ce second match que je commenterai ici même, comme d’hab.

Alors oui, La Monsoise, c’est un petit nouveau dans la sphère du foot à 7 déjà habitué aux joutes du football en district, et qui évolue sur un terrain bien connu des Spartakistes : le stade Michel Bernard, antre de nos amis Métropos où il pleut dès qu’un Spartakiste y met les pieds. Pas cette fois-ci, heureusement. Après quelques discussions bien amicales avec nos adversaires d’un soir, les « hostilités » allaient donc pouvoir commencer (il convient de rappeler qu’un Spartakiste est par définition un chaton tout mignon et est de facto tout sauf « hostile »).

Côté compo ? Eh bien on a encore une sacrée « dream team » sur le pré monsois : à noter les retours d’Omar et Mathieu en défense et le tout premier match de notre recrue hivernale, Aurélien. Çenk, JB, Alexis, Val, Clément et Ben complètent l’effectif galactique du Spartak. À noter également qu’en l’absence de notre D’joub national (gloire à lui), forfait de dernière minute, c’est le gardien number two Val qui prend les commandes dans les buts et qui enfile la toute-nouvelle combinaison « Tortue Ninja » acquise par le Spartak cet hiver.

Et ! C’est ! Parti ! Une rencontre entre Lillois et Monsois qui démarre de manière très équilibrée. Ce sont les Spartakistes qui décident de prendre les commandes au bout de 10 minutes : Ben (à noter qu’il ne s’est pas encore blessé pour la 154e fois de sa carrière) trouve JB sur une ouverture en profondeur. Le Breton barbu ne se fait pas prier pour ajuster le gardien adverse et ouvrir la marque ! (0–1)

Et pourtant, c’est l’hôte du soir qui commence à prendre l’ascendant sur le match, en témoigne l’égalisation dans la foulée sur un contre fulgurant (1–1). Le schéma du match se dessine petit à petit, et on voit bien que l’expérience monsoise commence à prendre le dessus sur la fougue spartakiste. Sous les ordres de Val, qui passe son temps à aboyer entre deux ballons captés, la défense fait magnifiquement bloc et profite de brèches pour placer deux nouvelles banderilles ! Tout d’abord par l’inévitable JB, qui profite d’une perte de balle adverse pour s’offrir le doublé (1–2), puis par son compère d’attaque Alexis qui marque tout en puissance (1–3) !

Un joli break aux portes de la mi-temps, dira-t-on. Mais ce serait là oublier que le Spartakiste est un chaton tout mignon qui aime bien faire copain-copain avec son adversaire, surtout quand il mène à l’approche de la mi-temps (rappelez-vous de Rien à Foot, Camphin, Emmerin, et j’en passe…). Donc qui dit 3–1, dit 3–3 à la mi-temps : primo, sur une jolie petite frappe qui va dire bonjour à la lucarne (2–3) ; deuzio, sur une perte de balle parfaitement exploitée (3–3).

Une première période qui se termine à l’amiable, donc. Le temps de rappeler que le chaton doit parfois être un tigre et sortir les griffes, tout en faisant bloc derrière. Le début du deuxième acte est quasiment analogue au début du premier : on s’observe, on tente des trucs, et Val nous gratifie d’un arrêt de handball qu’on aurait pu envoyer à Téléfoot s’il avait été filmé (va falloir investir dans la vidéo les mecs !). Pendant ce temps, les Spartakistes encore chatons commencent à sortir les griffes, et c’est Clément, avec ses grands compas comme le dirait notre cher CJP, qui redonne l’avantage au Spartak (3–4) !

Ah ouais ouais ouais !

Ah ouais ouais ouais !

A nouveau menée, la Monsoise se rebiffe ! C’est donc une meute de lions affamés qui se met à assaillir les pauvres chatons du Spartak : et de un, et de deux, et de trois en l’espace de quelques minutes et quelques errements côté Spartak qui ont été payés cash (6–4) ! Encore un dernier et on aurait pu postuler au « 4 à la suite » chez Julien Lepers…

Tout cela a au moins eu le mérite de réveiller les Spartakistes qui sont enfin devenus de magnifiques bébés tigres. C’est donc le moment de repartir à l’assaut du but Monsois. Et le Spartak va bénéficier d’un fait de jeu en sa faveur : un tacle glissé dans la surface à proximité d’un Spartakiste (rappelons que le règlement interdit les tacles) et La Monsoise nous accorde sans broncher un penalty. Un geste très fair-play de la part de nos adversaires, tandis que c’est Clément qui transforme la sentence en force et s’offre lui aussi un doublé (6–5).

Les bébés tigres spartakistes sont à l'affût !

Les bébés tigres spartakistes sont à l’affût !

À un quart d’heure du terme de la partie, les tigrounets spartakistes ont donc repris du poil de la bête, les défenseurs et les attaquants repartent au charbon pour tenter de revenir à égalité. Tout le monde tente sa chance, même les défenseurs Omar et Çenk, et les latéraux Mathieu et Aurélien. Et c’est justement Çenk qui va trouver la faille : une jolie frappe croisée sur une phase offensive qui vient tromper le gardien ! Les compteurs sont remis à zéro, enfin, à 6–6.

Les dernières minutes sont agités, les bébés tigres spartakistes et les lions monsois tentent quelques derniers coups de pattes, la balle va d’un but à l’autre. Le coup de sifflet final retentit  sur un score de parité mérité. Notons qu’au-delà de la joute footballistique, c’était l’occasion de rencontrer une super équipe, très sympa et au fair-play exemplaire. Le genre d’équipe qui ferait honneur à notre fête du sport populaire et solidaire et qui aurait toute sa place  pour recevoir le très prisé trophée du fair-play de foot loisirs.

Le Spartak Lillois remporte la coupe du Fair-Play en foot loisirs

La Monsoise, un sérieux concurrent pour nous reprendre notre trophée du fair-play !

En attendant, côté Spartak 1, on s’est également quitté sur un match nul (4–4) sur le terrain de Seclin Miagic, avec me dit-on un but « à la Zlatan » de mon reuf Thomas (ah bah ouais, c’est qu’ils ont le football dans la peau les frères Becquembois !).

Et le foot reprend dès ce lundi, l’occasion de tester pour la première fois les nouveaux maillots qui seront présentés ce soir au Musical ! D’ailleurs, profitez-en pour venir faire un tour et vous faire photographier avec le maillot de votre équipe préférée ! Pour finir, en tant que représentant des Valentins, et à l’approche du 14 février, je vous apporte paix et amour ❤

Val

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s