Les Yeux dans les Gueux, S2E05 : Le Spartak marche sur l’eau !

aquaspartak

Pour les fidèles lecteurs des Yeux dans les Gueux, si vous avez bonne mémoire, j’avais écrit la dernière fois que si la bonne atmosphère continuait à régner dans cette équipe numéro 2, j’emmènerais toute le monde à Aquasplash… Je suis un homme de parole et mes vœux ont été exaucés. C’est bien à Aquaspalsh que la rencontre s’est tenue : dans des conditions dantesques, à mi-chemin entre le water-polo et le ski nautique. Le Spartak 2 recevait Halluin sur un Mont de Terre ressemblant davantage à un Mont de Mer. Bref, la Deux restait sur un beau match nul il y a 3 semaines, et avait à cœur de continuer à étaler sa bonne humeur et son plaisir de jouer. Alors chaussez les palmes et les tubas, c’est parti pour une immersion dans ce match.

Coach panda

Coach Panda

« Bonjour, ici votre commandant de bord de terrain. La température extérieure est merdique et les précipitations se précipitent. Bon courage bande de nazes, fallait faire du foot en salle ! »

Effectivement, il fallait être vaillant ce lundi pour affronter les éléments tumultueux. Mais les deux solides équipes n’ont pas eu froid aux yeux, mais j’y pense, qui a déjà eux froid aux yeux ? C’est con cette expression… Bref, la 2 innove dans ce match avec pour la première fois l’assistance d’un coach, qui répond au doux nom de « Coach Panda ». Ne vous-y trompez pas, malgré son grand manteau et sa capuche moumoutée qui lui cachait le visage, il sait poser une expertise clairvoyante sur le jeu et mener les hommes au bambou… Normal, c’est un panda.

Très vite, les blancs (enfin les marrons, si vous voyez ce que je veux dire) prennent l’ascendant. Sur une superbe montée de balle collective, l’homme au bonnet, j’ai nommé Jibé, vient conclure cette superbe action (1-0). Sous cette pluie diluvienne, les buts du Spartak vont arriver en cascade ! Après un superbe débordement de Val’ dans le couloir gauche, il offre un caviar de centre pour Clément qui ouvre le champagne et éclabousse le Spartak de son talent. (2-0)

spartakpluie

Le bain de boue spartakiste !

Peu de temps après, le récital continue. Sur un corner et une balle quelque peu anodine, le gardien d’Halluin laisse échapper le ballon qui ressemblait plus à une savonnette, parole de gardien. Alexis, tel le bourreau prêt à mettre le coup de hache, tel le lion planqué dans les hautes herbes prêt à se farcir une gazelle, tel le renard des surfaces reniflant les bons coups, surgit dans la surface et pousse le ballon dans les buts vides. Il peut aller glapir pour célébrer son but. Attention Chipeur, arrête de chiper ! (3-0)

Les oranges sont amères et croyaient avoir tout vu dans cette première mi-temps, mais le meilleur est encore à venir. Malgré la pluie, le Spartak sings in the rain ! Sur une nouvelle attaque, la balle échoue dans les pieds de Val’ qui décoche une frappe du gauche stratosphérique qui prend un aller sans retour destination lucarne. (4-0). It’s raining goals, alléluia it’s raining goals, and goals ! C’est le tube de l’automne pour le Spartak, qui marque avec quatre buteurs différents, la classe !

La mi-temps approche, et les spartakistes fanfaronnent, font des clapotis dans l’eau et se P1050196relâchent un peu. En face, les oranges d’Halluin ne déméritent pas, et sortent les griffes pour ne pas finir en jus d’orange (cette blague devait être coupée au montage). Sur une perte de balle spartakiste, un attaquant « Halluincinant » vient tromper D’joub qui s’écroule dans un bain de boue. (4-1). Trente secondes après, Halluin remet le couvert ; et sur une superbe percée côté gauche, l’attaquant passe en revue la défense et marque d’une belle frappe croisée. (4-2). Belle réaction d’Halluin, synonyme de mi-temps.

La reprise est compliquée pour le Spartak, Halluin pousse pour revenir et effectue une remontée de folie. Ils trouvent une première fois le poteau, puis D’joub qui s’interpose tant bien que mal dans sa porcherie. Le Spartak 2 décide de réagir et se met à presser les oranges. Des efforts payants puisque sur une attaque dont je ne me souviens plus trop comment elle s’est goupillée vu que j’avais des gouttes sur mes lunettes, Clément inscrit un deuxième but qui offre une bolée d’air aux siens. (5-2)

Le Spartak 2 enraye la belle mécanique des Oranges. Surtout que derrière c’est du solide  avec Omar et Çenk qui assurent le service après vente de la défense. Sur une récupération de balle, Marc ne marque pas, mais fait une ouverture de génie pour un Valentin intenable à gauche, qui distille une deuxième passe décisive pour une conclusion d’Alexis, comme un poisson dans l’eau. (6-2)

Qu’à cela ne tienne, les Spartakistes ne sont pas rassasiés et veulent encore un peu patauger dans la gadoue-dou-la-gadoue. Clément va même s’offrir le luxe d’un triplé, ou « coup du chapeau » comme on dit dans le milieu, bref un coup du chapeau rond du breton qui alourdit la marque. (7-2)

Mais les Oranges ne veulent pas se faire voler (d’ailleurs que celui qui a volé cette putain d’orange se dénonce…) et multiplient les offensives. Après un bon nombre d’actions chaudes ils finissent par réduire la marque sur une belle reprise croisée. (7-3)

DjoubLes bretons du Spartak se sont encore mis en évidence cette semaine et c’est encore l’un d’entre eux qui va se charger de réduire les adversaires en chair à galette saucisse : Alexis part seul vers le but sur un contre, son tir est repoussé, et revient dans les pieds de Jibé qui clôt les hostilités (8-3). Score final ! Très belle prestation de la 2, qui malgré les conditions a développé un bon football « à la papa » dans une ambiance toujours aussi enthousiasmante (je parle de l’équipe, car niveau supporters personne n’a souhaité se mouiller, bizarrement). Aucun blessé à déplorer, même pas Ben, notre bien aimé président-Colosse aux pieds d’argile qui a galopé fougueusement comme un jeune chien mouillé. Les Spartakistes repartent donc avec un bilan équilibré de 2 victoires 1 nul et 2 défaites.

Bravo à Halluin, qui s’est bien battu et qui a été irréprochable dans l’état d’esprit ! Ce championnat loisir est décidément truffé de gens bien !  Prochain rendez-vous pour la 2, ça sera un déplacement sur le terrain de l’équipe de la Police Municipale de Tourcoing. Je n’ose même pas imaginer l’infinité de jeux de mots et de blagues qui s’ouvre à moi pour cette prochaine rencontre.

Vive la pluie, vive la boue, vive le Mont de Mer et vive le Spartak Marron !

D’joub D’joub

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s