Gernelle, ma belle…

Nous savions déjà que nos amis ardennais de l’AS Gernelle sont des personnes géniales. Nous savions également que le sport populaire et solidaire dépasse les frontières du Nord-Pas de Calais et anime ce petit stade dans la forêt. Pour notre deuxième participation à leur tournoi annuel, Vendredi 4 et samedi 5 juillet, nous avons encore eu la preuve que le sport est un vecteur de partage et de convivialité.

WP_20140705_010Oui Gernelle, est belle à croquer, même Luis Suarez mordrait dedans.

Notre escapade adrennaise commence par un accueil chaleureux chez Monsieur le Président, autour d’un kebab offert par la maison à notre arrivée le vendredi soir. Une soirée prolongée comme il se doit sur le Maracanã de Gernelle où, comme il est maintenant de coutume, le Spartak a planté sa tente.

Un cadre idyllique pour tout amoureux du sport convivial que la pluie battante ne saura gâcher. Et la compétition démarre par le désormais traditionnel match d’ouverture entre les locaux gernellis et des Spartakistes pas du tout revanchards malgré la défaite subie l’année dernière (1-2, rappelons-le quand même). Un match téquenique et taquetique, comme le dirait notre ami Laurent Blanc. Une autre façon de dire qu’on se dirige vers un bon 0-0 des familles… À moins que… Mais oui, à la dernière minute, voilà Quentin, un cavalier qui surgit hors de la nuit, court sur le côté droit au galop ! Avant d’être déséquilibré dans la surface, et c’est un PÉNALTY ! Que transforme Romain Panda, canonnier en chef, d’un tir maîtrisé. Laissons un certain CJP commenter ça.

En attendant, le Spartak réalise le hold-up et attaque son deuxième match contre l’AS 70, vainqueur du tournoi l’année dernière mais en proie à des absences préjudiciables. Et comme au premier match, et ce malgré un lob sauvé in extremis par Matt, le Spartak est solide derrière et porte son coup de poignard en fin de match, grâce à Thomas qui profite d’une glissade du gardien adverse pour marquer dans le but vide. Ouais, je vous entends venir avec vos gros sabots, vous vous dites « Ah bah en fait au Spartak ils ne marquent que des buts de raccroc ! » Eh bien…

m3z2hs

En attendant, à la pause barbeuc, on est à deux victoires en deux matches, et toc !

Une compo aux petits oignons...

Un 4-5-1 aux petits oignons…

À la reprise, les Spartakistes doivent croiser le fer avec une autre équipe invaincue, l’US Revin. Encore une fois un match intéressant où les deux équipes font plaisir à voir malgré le manque de buts. D’joub D’joub tient la baraque, la charnière Panda-Matt gère tranquillement son match, Alex remplit son rôle de tour de contrôle, les deux transfuges gernellis, Bébert et Nico, dynamisent l’entrejeu, Sim se débrouille bien sur le front de l’attaque, la fratrie Becquembois combine bien sur l’aile gauche, tout comme la paire Quentin-Campi à droite, ce dernier étant affamé comme jamais (private joke…) ! Ce paisible équilibre ne sera toutefois pas récompensé puisque Revin ouvrira le score sur un coup du sort, l’attaquant adverse ayant profité d’un hors-jeu passif de son partenaire pour filer vers le but et crucifier notre D’joub national. 0-1, score final.

Le dernier match contre le leader du tournoi, en l’occurrence l’équipe Leader Price, est l’occasion de faire une ultime fois quelques courses sur le pré gernelli, en essayant d’éviter de trop encaisser. Et c’est le Spartak qui profite des promotions adverses pour démarrer en fanfare et marque sur une jolie frappe lointaine de Nico ! Hop, un but dans le caddy ! L’adversaire est comme prévu coriace et veut faire payer le prix : cinq minutes plus tard, l’égalisation survient alors que nos valeureux Spartakistes commencent à accuser le coup physiquement. Finalement, le Spartak passe à la caisse trois fois supplémentaires en quelques minutes, et Leader Price ne rend pas la monnaie, malgré les bonnes séquences lancées par les Spartakistes qui terminent le match sur les rotules. Et moi je termine ma métaphore filée…

Il avait déjà tout compris...

Zizou avait déjà tout compris…

Niveau comptable, ce tournoi s’est terminé sur une défaite anecdotique puisque le Spartak accroche une belle 3e place, et surtout un n-ième trophée du fair play ! Mais surtout, cette journée annuelle à Gernelle est de très loin le tournoi le plus cool auquel nous participons. La barre est placée très haut, maintenant c’est à nous de vous rendre la pareille. Rendez-vous est pris ce fameux 30 août, date de notre première Journée de promotion du sport populaire et solidaire ! Encore merci et à très vite !

Valentin

WP_20140705_017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s