Après midi sportive et solidaire à la bourse du travail !

spartak solidaire

La joyeuse troupe spartakiste avec les non moins joyeux enfants roms

Depuis le 28 octobre, les familles Roms expulsées du parking P4 de l’université de Villeneuve-d’Ascq sont toujours hébérgés à la Bourse du Travail. Malgré la circulaire Valls, la continuité des droits n’est aucunement respecté et 120 personnes dont une cinquantaine d’enfants et nourrissons sont hébergés dans les locaux des syndicats de travailleurs, dans des conditions sanitaires et sociales très précaires.

roms fives bourse du travailEt pendant que la situation s’enlise, les socialistes au pouvoir à la ville, au département, à la région, et au niveau national continuent les beaux discours sur la solidarité en délaissant totalement ces populations.

Heureusement, de nombreux militants de tout bords s’activent pour aider ces familles à survivre à cette situation de grande précarité. Du coté du Spartak Lillois, la solidarité n’est pas juste un slogan de façade mais bien une valeur pratique que nous mettons en œuvre au quotidien.

Dans ce cadre nous essayons de mettre à profit nos maigres compétences sportives pour provoquer de belles rencontres sur le city stade à proximité de la Bourse. Malgré la fraicheur pré hivernale, ces après midi sont remplies de  chaleur humaine et d’humanité. Là où certains médias s’acharnent à faire passer les roms pour des voleurs et des assistés afin de diviser la population, il suffit d’un regard pour constater que la richesse de l’humanité n’est pas à chercher ailleurs qu’ici. Elle n’est ni dans les beaux salons de l’Élysée, ni dans les réceptions patronales du MEDEF.

Si le sport permet de redonner le sourire à tout le monde le temps d’une après midi, il va également falloir trouver une solution politique pour ses familles qui ne peuvent s’installer durablement dans ces locaux. Pas de blabla, pas d’enfumage, pas de mots creux. Après toutes les épreuves endurées par ces enfants et ces familles, les roms ont bien assez fait preuve du degré de sacrifice dont ils sont capables pour réaliser « l’intégration » que le ministre de l’intérieur vante tant. Maintenant il faut des actes, du logement, du travail, conditions essentielles pour assurer une vie digne !

Et si les politiques élus sont incapables de trouver des solutions, qu’ils dégagent !

Retrouvez l’album photo de l’après midi ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s