Une étoile rouge ne meurt jamais !

rino-della-negraC’était le 21 février 1944. Les Francs tireurs partisans de la MOI étaient exécutés au Mont Valérien par les Nazis. Aujourd’hui encore, nous nous associons à tout ceux qui font vivre la mémoire de ces combattants de la liberté.

L’hommage à ces militants est nécessaire pour ne jamais oublier que que les grandes familles industrielles de notre pays qui multiplient actuellement les plans sociaux pour continuer de s’enrichir sont les mêmes qui il y a 70 ans clamaient haut et fort « mieux vaut hitler, que le front populaire! »

Il faut retenir la leçon : le grand patronat est prêt à tout quand son pouvoir et ses richesses sont mis en danger, y compris à recourir au fascisme !

C’est en ce sens que le Spartak Lillois s’engage à faire la promotion des valeurs de solidarité et d’émancipation et à lutter dans le football comme dans la société contre le racisme et le fascisme !

Parmis les membres de la FTP assasinés le 21 février 44 se trouvait Rino Della Negra, jeune ouvrier communiste originaire du Nord Pas de Calais qui avait évolué comme footballeur dans rino_della_negrale mythique club du Red Star.
Rino, c’est un fils d’immigrés italiens, ouvrier communiste et footballeur, résistant antifasciste. Né à Vimy, il est venu chercher du travail en Région parisienne à Argenteuil. Il jouait au football à Saint-Ouen avant de rejoindre le RED STAR. Il faisait partie du groupe manouchian et subit le même sort que ses camarades.
Une plaque lui rendant hommage est visible à Vimy, près de l’école Jean Macé pas loin du Monuments aux Morts. Une autre, est visible à Saint Ouen, au Stade Bauer, là où il jouait au foot.

Le Spartak Lillois rend hommage à ce footballeur résistant, et s’engage à continuer la lutte contre le fascisme sous toutes ses formes, dans le football comme dans la société.
En cette période ou tout à chacun semble chercher le grand remède pour redonner son sens des valeurs au football, le combat et le destin de cet immigré de banlieue ouvrière possède peut-être quelques vertus pédagogiques à exploiter. Et de quoi rafraichir la mémoire de certains politiques.
Souvenir éternel pour lui et ses camarades du groupe Manouchian mort pour la justice et la liberté !

Rino-della-negra  L’action de Rino dans la résistance

Le 7 juin 1943 il participe à l’exécution du général Von Apt au 4 rue Maspéro

Le 10 juin 1943 attaque du siège central du parti fasciste italien, rue Sédillot

Le 23 juin 1943 attaque de la caserne Guynemer à Rueil-Malmaison.

Le 12 novembre 1943, au 56 rue La Fayette il attaque avec Robert Witchitz des convoyeurs de fonds allemands, mais c’est un échec, Rino blessé et Robert sont arrêtés.

Le 13 novembre 1943 Spartaco Fontano et Roger Rouxel sont arrêté par Brigade Spéciale 2 des Renseignements généraux.

Le 15 novembre Missak Manouchian et Joseph Epstein tombent entre les mains de la BS2 en gare d’Évry-Petit-Bourg

Le 16 novembre Olga Bancic et Marcel Rajman sont également capturés.

Au total dix-sept résistants MOI seront appréhendés par la Brigade Spéciale 2.

Rino Della Negra, arrêté le 12 novembre 1943 sera fusillé au fort du mont Valérien le 21 février 1944 avec les 23 membres de l’Affiche rouge.

antiracsitefootLire aussi : article sur Rino Della Negra sur le blog Never trust a Marxist in fooball

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s